Sélectionner une page

Matières compostables

MATIÈRES ACCEPTÉES / REFUSÉES
MATIÈRES ACCEPTÉES
Résidus alimentaires
  • résidus de cuisine qu’ils soient frais, congelés, séchés, crus, cuits, préparés ou périmés;
  • fruits, légumes et leurs épluchures;
  • pain, céréale, pâtes alimentaires, pâtisseries;
  • noix et leurs écales, légumineuses et riz;
  • viande, poisson, charcuteries et produits laitiers;
  • os, coquillages et carapaces de fruits de mer;
  • oeufs et leurs coquilles;
  • café (marc et filtre), sachets  de thé, friandises et confiseries.
Résidus de jardin
  • feuilles, fleurs, herbes, plantes, aiguilles et cônes de conifères, résidus de taille de haie, écorces, bran de scie, copeaux de bois (non traités et non peints), brindilles et petites branches de moins de 30 cm de longueur.
Papiers et cartons souillés
  • boîtes de pizza et autres (non cirées, sans plastique ou broches);
  • moules à muffin en papier et papier parchemin;
  • mouchoirs, essuie-tout (sans produits chimiques);
  • assiette et nappes en carton.
Autres matières
  • Cheveux et poils,
  • Brochettes et cure-dents en bois,
  • Litière et excréments d’animaux (en vrac ou en sacs de papier seulement).
MATIÈRES REFUSÉES
  • Tout sac de plastique, biodégradable, compostable ou oxydobiodégradable
  • Bouchons de liège, couches et produits d’hygiène féminine, médicaments, poussière, feuille d’assouplissant et charpies de sécheuse, sacs d’aspirateurs et leur contenu, animaux morts, cartons cirés, mégots de cigarette dosettes à café, tasse à café à usage unique et couvercles, lingettes humides, cure-oreilles, soie dentaire, chandelles, papier et carton imbibés d’huile à moteur, de peinture ou de produits dangereux, verre, plastique, métal, roches, gravier, béton, asphalte, bois traité, teint ou peint, etc.
QUESTIONS ET RÉPONSES

POURQUOI LES BACS BRUNS?

Un des principaux enjeux vient du fait que lorsque les matières organiques se retrouvent dans un lieu d’enfouissement, elles se décomposent sans oxygène et produisent du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2. L’impact est notable, et ce, malgré une proportion très variable de captage des biogaz dans certains lieux d’enfouissement au Québec. Toutefois, lorsque les matières organiques sont récupérées et compostées, leur retour au sol permet d’en augmenter la fertilité et la capacité de rétention d’eau et de réduire le besoin d’utiliser des engrais chimiques. Tout ça en plus d’éviter la production de méthane! Bref, les raisons sont multiples de prendre le « virage brun » :

 

  • Pour réduire les déchets envoyés à l’enfouissement;
  • Fabriquer un amendement de sol (compost);
  • Diminuer les gaz à effet de serre (GES).

POURQUOI UTILISER LE BAC BRUN SI JE FAIS DÉJÀ DU COMPOSTAGE DOMESTIQUE?

Le bac brun est un excellent complément au compostage domestique puisqu’il permet de récupérer des matières que vous ne pouvez pas composter à la maison comme les viandes, les poissons, les restes de repas contenant de la sauce. Ceux-ci ne peuvent pas être déposés dans votre composteur domestique puisqu’ils attirent la vermine et peuvent contenir des pathogènes néfastes pour la santé humaine, tels que la salmonelle et l’E. Coli. Les matières déposées dans le bac brun seront compostées de manière industrielle, ce qui permet d’atteindre des températures suffisantes pour détruire ces pathogènes. Le bac brun est aussi un bon allié si vous produisez des matières organiques en trop grandes quantités pour votre composteur domestique. Pensons à l’épluchette annuelle de maïs! De plus, le bac brun peut assurément vous faciliter la vie en hiver. En effet, le bac brun sera probablement plus accessible que le composteur situé au fond de votre terrain durant la saison hivernale.

OÙ VONT LES MATIÈRES UNE FOIS COLLECTÉES?

Une fois qu’elles ont été collectées en bordure de rue, la totalité des matières organiques est ensuite transportée à la plate-forme de compostage de la Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook, située à Coaticook. Les matières organiques y sont mélangées avec des résidus de bois et d’autres résidus verts, à l’extérieur, puis mises en andains (tas allongés de quelques mètres de hauteur). Ces andains sont retournés fréquemment, ce qui accélère le processus de décomposition et permet d’atteindre une température suffisamment élevée pour détruire les pathogènes, comme la salmonelle et l’E. Coli, et les graines de mauvaises herbes. Une fois mature, le compost est ensuite tamisé, puis redistribué entre les municipalités membres de la régie.

EST-CE QUE LES SACS EN PLASTIQUE COMPOSTABLE SONT ACCEPTÉS?

Les sacs de plastique compostables, même certifiés, sont désormais refusés au site de traitement, et par conséquent, dans le bac brun. Le permis d’exploitation délivré par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques n’autorise pas le site où sont traitées les matières organiques collectées à Orford d’accepter des résidus alimentaires ensachés dans des sacs compostables sur sa plateforme de compostage. Cette interdiction découle du fait que le compostage se déroule à l’extérieur et que les matières emballées dans ce type de sac peuvent dégager des odeurs nauséabondes à leur arrivée. De plus, le temps de compostage des sacs est beaucoup plus lent que celui des résidus alimentaires et des résidus de jardin, entraînant ainsi la présence indésirable de lambeaux de sacs dans le compost mature, ce qui n’est pas souhaitable pour obtenir un compost de qualité. Toutefois, les sacs en papier sans doublure ou munis d’une pellicule cellulosique sont acceptés.

EST-CE QUE LES SACS PLASTIQUES TRADITIONNELS, OU DITS BIODÉGRADABLES OU OXODÉGRADABLES SONT PERMIS?

Ces types de plastiques sont interdits dans le bac brun puisqu’ils contaminent le produit fini. Attention : certaines allégations environnementales sur les sacs peuvent être trompeuses! Par exemple, les plastiques étiquetés oxobiodégradables, biodégradables ou dégradables sont en réalité formés de plastique traditionnel qui se dégrade en microparticules et ne sont pas compostables. Les items en plastique biodégradable ou oxodégradable doivent être déposés à la poubelle pour éviter de contaminer les matières recyclables ou les matières organiques.

QUE SE PASSERA-T-IL SI JE NE PARTICIPE PAS À LA COLLECTE?

Quelles que soient vos appréhensions, vous êtes encouragés à participer à la collecte des matières organiques à votre rythme. Consultez la section « Trucs et astuces » pour y trouver des conseils.

MON BAC DÉBORDE, QUE PUIS-JE FAIRE?

Le bac de 240 litres est le format idéal pour procéder à une collecte mécanique. De plus, les bacs de ce format sont plus résistants et moins facilement renversés par le vent et les animaux. Son plus grand volume permet également de recueillir une partie des résidus de jardin engendrés en périodes de forte génération comme au printemps et à l’automne. Si vous manquez d’espace dans votre bac brun, pensez à herbicycler, soit laisser les rognures de gazon au sol, et à feuillicycler, c’est-à-dire déchiqueter les feuilles mortes tombées au sol. La nature a déjà développé un système de recyclage hautement performant pour ces matières, laissons-les donc sur place plutôt que de les ramasser et ensuite payer pour leur transport et leur traitement! Vos pelouses et platebandes vous remercieront pour cet apport en matière organique. Côté esthétique, les résidus sont non apparents si la tonte est régulière et disparaissent totalement en moins de 48 heures.

QUE FAIRE QUAND JE PARS EN VACANCES?

Vous partez en vacances? Pensez à votre bac brun! Mettez votre bac brun au chemin la semaine précédant votre départ, puis nettoyez-le et laisse-le vide jusqu’à votre retour. Vous pouvez accumuler vos matières au congélateur ou au réfrigérateur entre la collecte et la date de votre départ, au besoin.

J’AI UN BROYEUR À DÉCHETS, POURQUOI DEVRAIS-JE UTILISER LE BAC BRUN?

L’utilisation d’un broyeur à déchets est déconseillée, et ce, pour plusieurs raisons. En plus de consommer de l’électricité et une grande quantité d’eau potable, l’utilisation d’un broyeur à déchets complique les opérations de traitement aux usines d’épuration des eaux usées. Par ailleurs, si votre maison est connectée à une installation septique, l’utilisation d’un broyeur surcharge la fosse septique, nécessitant ainsi une vidange plus fréquente, et peut entraîner le colmatage de l’élément épurateur et ainsi diminuer sa durée de vie. L’utilisation du bac brun s’avère donc une meilleure option.
TRUCS ET ASTUCES
Facilitez-vous la tâche

Installez un mini-bac de cuisine à l’endroit qui vous semble le plus approprié. Sous l’évier, sur le comptoir, là où était la poubelle. À vous de trouver l’endroit qui vous convient le mieux.

Allez-y progressivement

Débutez par les matières comme les filtres à café et leur contenu, les sachets de thé, les coquilles d’œufs, les épluchures de légumes et les restes de fruits. Ajoutez les restes de table, les viandes et les autres produits animaliers, puis les cartons souillés, etc.

POUR ÉVITER LES ODEURS

  • Évitez de mettre des substances liquides (sauce, soupe, yogourt, etc.);
  • Emballez les aliments dans des sacs de papier, du papier journal, des circulaires ou du carton;
  • Rincez votre mini-bac de cuisine après chaque transfert dans le bac brun;
  • Roulez votre bac en bordure de rue à chaque collecte, même s’il contient peu de matières, surtout en période estivale;
  • Entreposez votre bac roulant à l’ombre, si possible;
  • Saupoudrez un peu de bicarbonate de soude, au besoin;
  • Rincez votre bac roulant, au besoin;
  • Déposez quelques couches de papier journal ou de carton dans le fond du bac pour absorber les liquides.

POUR ÉVITER LES MOUCHES ET LES ASTICOTS

  • Videz régulièrement votre mini-bac de cuisine dans le bac roulant;
  • Emballez les restes de viande, poisson ou autres produits animaliers dans plusieurs épaisseurs de papier journal;
  • Entreposez les restes de viande, poisson ou autres produits animaliers au congélateur en attendant la collecte;
  • Recouvrez les matières d’une feuille de papier journal après chaque dépôt dans votre bac roulant;
  • Pour les anéantir, saupoudrez du bicarbonate de soude sur le contenu de votre bac.

POUR ÉVITER LA PRÉSENCE D'ANIMAUX

  • Appliquez un peu d’onguent mentholé (comme du Vicks VapoRub) sur le rebord du couvercle de votre bac brun;
  • Bloquez l’ouverture à l’aide d’une sangle élastique, mais n’oubliez pas de l’enlever le jour de la collecte!

POUR ÉVITER QUE LES MATIÈRES GELÉES RESTENT PRISES DANS LE BAC L'HIVER

  • Placez un gros sac de papier (sac pour les feuilles), quelques couches de papier journal ou du carton dans le fond du bac;
  • Dans le pire des cas : votre bac est assez volumineux pour contenir l’équivalent de plusieurs semaines de résidus alimentaires, ce n’est pas grave s’il n’est pas vidé complètement en hiver (pas d’odeurs). C’est d’ailleurs pourquoi la fréquence de collecte est réduite à une fois par mois d’octobre à avril.
MYTHES

La collecte du bac brun génère plus de gaz à effet de serre en transport que ce que nous évitons à l’enfouissement?

FAUX. Les gaz à effet de serre générés lors du transport des matières organiques sont très faibles comparativement aux gains associés par le compostage et l’évitement de l’enfouissement, et ce, malgré des distances importantes parcourues pour traiter les résidus.

Composter coûte plus cher qu’enfouir?

FAUX. Pour la municipalité, le coût du traitement par compostage est avantageux par rapport à celui de l’enfouissement. De plus, le gouvernement provincial a instauré un programme de redistribution des redevances perçues à l’enfouissement. Ce programme fait en sorte que plus une municipalité détourne de matières de l’enfouissement, plus elle reçoit d’argent.

Le secteur résidentiel génère peu de matières organiques comparativement aux commerces et restaurants. Notre participation à la collecte ne contribue pas significativement à détourner ces matières de l’enfouissement.

FAUX. Selon le dernier bilan de RECYC-QUÉBEC, le secteur résidentiel est responsable de 60 % des résidus alimentaires et des résidus de jardin produits dans la province.
COMPOSTAGE DOMESTIQUE

Le compostage est un moyen simple et écologique d’obtenir un amendement d’excellente qualité pour les jardins et les plates-bandes. Il s’agit de la décomposition de la matière organique en un produit semblable à de la terre et que l’on appelle humus ou compost.

Le compost est issu de la digestion de la matière organique par des microorganismes et des invertébrés. Ces organismes ont besoin d’air, d’eau et d’une nourriture équilibrée, les matières « vertes » et « brunes », pour produire du compost.

Les avantages du compostage domestique

Le compostage domestique permet de valoriser une quantité importante de matières organiques, ce qui réduit à la source les quantités de matières que la Municipalité doit gérer. Le compost améliore la structure des sols en offrant de meilleures conditions d’aération, d’humidité et de drainage. Il allège les sols lourds (argileux) et donne du corps aux sols légers (sablonneux). Il favorise l’activité et la multiplication des microorganismes. Ainsi, les végétaux s’enracinent mieux, ils sont plus vigoureux et moins sujets aux maladies. Le compost est assimilable à 100 % par les végétaux. Les éléments nutritifs sont plus facilement disponibles, ce qui permet de diminuer l’utilisation d’engrais minéraux.

Programme de financement pour l’achat d’un composteur domestique

La MRC de Memphrémagog veut encourager les citoyens à valoriser leurs matières organiques. Elle offre un remboursement de 50 % sur le prix d’un composteur domestique, jusqu’à un maximum de 30 $. Vous pouvez ainsi acheter un composteur chez le détaillant de votre choix. Pour bénéficier du programme, vous n’avez qu’à faire parvenir à la MRC , accompagné de la facture originale d’achat et d’une photocopie d’une preuve de résidence. Les centres de la petite enfance, les garderies ainsi que les écoles du territoire peuvent également se prévaloir de ce programme.

Pour tout savoir sur le compostage domestique, consultez : http://www.abcdesbacs.com/compostage-domestique-2/

OÙ VONT LES MATIÈRES ORGANIQUES MISES DANS LE BAC BRUN?

Dans cette vidéo, nous vous offrons un accès privilégié à la plateforme de compostage de la Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook, où sont traitées les matières organiques collectées sur le territoire de la MRC de Memphrémagog.
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/QY_Z5Esdvv4" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

2530, chemin du Parc,
Orford (Québec) J1X 8R8

Tél. : 819 843-3111
Sans frais : 450 532-3272

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi
de 8 h à 12 h et 13 h à 16 h

Horaire estival (30 mai au 2 septembre 2022)

Lundi au jeudi 8 h à 12 h et 13 h à 16 h
Vendredi 8 h à 12 h